Régis Huiban

 

Le triptyque Sans-sommeil, 1732 et Le Train Birinik

Sans-sommeil, 1732 et Le Train Birinik constituent le triptyque discographique réalisé par Régis Huiban, Philippe Gloaguen, Loïc Larnicol et Julien Le Mentec, en hommage aux passeurs de mémoires, qu’ils soient chanteurs, sonneurs, conteurs ou raconteurs. Les trois disques sont à découvrir dans la page Discographie.

cd-RH4Sans-sommeil (2005) : La musique du quartet est née à partir de fragments musicaux, issus d’une série de collectes de chansons et complaintes traditionnelles dans le pays Pourlet (communes de Guémené sur Scorff – 56). Alors la citation devient prétexte à improviser, la composition prend son envol comme sur les titres Lili, Danse du loup et bien évidemment Sans-sommeil. Avec Swingavotte, on retrouve un clin d’œil à Yves Menez, maître de la gavotte à l’accordéon musette, dans les années 30-40.

1732 visuel1732 (2009) : Le 2ème volet de la trilogie raconte Le Faouët, cité d’enfance de Régis Huiban. En invitant le chanteur Gildas Le Buhé, nous voici plongés dans la tragique histoire de Louis Le Ravallec, jeune paysan assassiné en avril 1732 au Faouët. Le ton grave est également donné sur des compositions comme Arthur Midy ou Les Conscrits du Faouët. On y parle aussi du sonneur des Halles, Jean-Marie Le Breton, infatigable musicien qui vendait autrefois ses chansons sur feuilles volantes.

Visuel recto CD BirinikLe Train Birinik (2013) : Le voyage musical prend fin à bord du petit train qui a marqué l’esprit des Bigoudens. Cet album est constitué de 7 compositions originales, autant qu’il y avait de gares entre 1907 et 1946 : Pont-l’Abbé-Ville, Plobannalec, Treffiagat, Guilvinec, Penmarc’h, Kérity et St-Gué-Terminus.